Hétérotopia

Ετεροτοπία #1. 2020


Matèriaux : Carton ondulé. Fil de fer. Papier de soie. Carte électronique.
Dimension : ± 7 mètres carré.


Eglise Marie Madelène.



Cette installation vise à interroger la relation entre ce que l'on voit et ce que l'on entend, la relation sonore des jardins à leur environnement, au regard de la diversité de leurs structures paysagères propres. Si les usagers semblent plébisciter la qualité sonore des jardins et les considérer comme des espaces isolés et protégés des bruits, il s'agit là de représentations idéalisées qui ne correspondent pas à la réalité. Ces espaces sont marqués par une perméabilité aux sonorités. Plutôt que de considérer la qualité sonore des jardins dans leur relation à la ville de manière binaire, avec d'un côté les jardins isolés et de l'autre les jardins transparents acoustiquement, l'installation montre qu'il existe une diversité d'articulations sonores ville-jardin, reposant sur le croisement des différents sens et des valeurs affectives, symboliques. 


Sur le plan sonore encore plus que dans les autres modalités sensorielles, le jardin est mis à l'épreuve de ses interactions avec son contexte urbain. 


Si le jardin se conçoit du point de vue des usagers, comme une forme d'hétérotopie (1), un espace supposé se distinguer de son environnement extérieur, il présente en ville le paradoxe d'être à la fois jardin et urbain. D'une part, on peut noter que le jardin est souvent confronté à une importante présence de sons venus de l'extérieur (que les usagers se représentent comme l'apparition de la ville dans le jardin), et d'autre part, la dimension publique du jardin en fait un espace fortement marqué par la présence des activités humaines. (2)


 (1) L'hétérotopie (du grec topos, " lieu ", et hétéro, " autre " : " lieu autre ") est un concept forgé 

par Michel Foucault dans une conférence de 1967 intitulée " Des espaces autres ". 

"  CE SONT DES ESPACES CONCRETS QUI HÉBERGENT L'IMAGINAIRE ".


(2) D'après " The City in Urban Parks and Gardens ". Jeanne Lafon.


Montaud (38).

Hétérotop - 002
Hétérotop - 005
Hétérotop - 003
Hétérotop - 001
Hétérotop - 004